www.amoureuxduvieuxlangeais.fr - 2016 DATE DE LA PUBLICATION : 2014 LIVRE, NOMBRE DE PAGES : 98 ILLUSTRATIONS : 78 photos et documents d’époque PRIX : 14,90 € PRESENTATION GENERALE : Faire connaître les métiers exercés autrefois dans la commune de Langeais, c’est bien l’objectif de cette brochure consacrée  à l’Histoire de la Boutonnerie de Langeais, hier leader national dans son domaine, aujourd’hui disparue.  L’histoire de la Boutonnerie de Langeais c’est l’histoire, originale et unique, de la maîtrise d’un matériau vivant, le Corozo  (noix exotique communément appelée « ivoire végétal ») pour fabriquer des boutons de haute qualité.   C’est aussi l’histoire d’une famille celle d’Etienne DARGOUGE qui fonda l’entreprise dans les années 1890 au cœur de la  ville de Langeais :  le frère, la sœur, le fils, les neveux et nièces mirent « la main à la pâte » pour faire tourner l’entreprise.   D’autres matériaux furent utilisés pour fabriquer des boutons :  la Kéralithe et la Galalithe, et même la bakélite pendant les  années de guerre, quand le crorozo n’était plus importé, jusqu’à la naissance après maintes recherches du « nacron » (ou  faux nacre), jamais utilisé dans l’usine de Langeais.   A la veille de la première Guerre Mondiale, la boutonnerie de Langeais était la première boutonnerie de France, mais la  concurrence d’autres matériaux (le corozo, fort cher et nécessitant de multiples opérations ) et la concurrence étrangère  (notamment italienne) eurent raison de notre entreprise qui ferma ses portes en 1957.   Les vastes bâtiments furent repris par un certain Claude Réfabert qui créa, à Langeais, les poupées Clodrey, de renommée  mondiale, lesquelles furent remplacées, toujours à Langeais par les poupées Corolle dont la réputation n’est plus à faire...  mais ceci est une autre histoire qui fait l’objet d’une autre publication des Amoureux du Vieux Langeais.   Histoire de la Boutonnerie de Langeais